Acheter son liquide de e-cigarette ou savoir comment faire son eliquide soi même

À l’évidence, vous avez le choix entre acheter le liquide de votre cigarette électronique, ou le concevoir vous-même. Seulement, ne vous êtes-vous jamais demandé comment cet e-liquide était conçu ? Ou s’il y avait peut-être des rajouts de substances que votre organisme supporterait mal ? Mieux, le goût parfois fade des liquides achetés vous convient-il ? D’une manière ou d’une autre, il vaut mieux fabriquer soi-même le liquide de sa vapoteuse, et ce pour plusieurs raisons.

Pourquoi devriez-vous concevoir vous-même votre e-liquide ?

L’e-liquide est la solution essentielle permettant d’obtenir de la vapeur quand elle est chauffée. Ainsi, la saveur et le hit attendu du vapotage dépendent d’elle. Si ce liquide est de piètre qualité, vous aurez un résultat équivalent. Le principe de DIY (Do It Yourself) qui revient à fabriquer soi-même l’e-liquide de sa cigarette électronique confère en effet assez d’avantages. Non seulement il vous permet d’économiser des centaines d’euros, mais il vous permet également d’obtenir une grande variété de saveurs. Aussi, vous aurez une maîtrise du contenu de votre e-liquide et vous ne serez plus jamais en rupture de stock.

Alors, ça vous tente de fabriquer vous-même l’e-liquide de votre cigarette électronique ? Let’s Go !

Les kits indispensables pour concevoir son e-liquide

Les kits indispensables pour concevoir son e-liquide

À l’instar d’une recette en cuisine, vous devriez disposer de certains accessoires pour concocter convenablement votre e-liquide. Vous aurez notamment besoin des éléments suivants.

  • Un flacon vide : il s’agit du contenant. Il en existe à cet effet une variété de flacons, selon la contenance et la forme désirée.
  • Une ou plusieurs seringues : vous en auriez besoin pour quantifier avec précision la dose en ml des solutions à utiliser, notamment la base et les arômes.
  • Une pipette pour un dosage par goutte.

Une fois le kit préparé, il faut prévoir également les ingrédients.

De quels ingrédients a-t-on besoin ?

Pour obtenir un e-liquide parfait, nous avons besoin de 4 éléments spécifiques : la base, le ou les boosters de nicotine (facultatif), les additifs (facultatif) et enfin le ou les arômes. Si certains sont facultatifs, il faut noter que chacun de ces éléments joue un rôle précis dans la confection de l’e-liquide.

  • La base

C’est bien le premier condiment de notre préparation. Bien que le liquide de base n’ait pas de saveurs particulières, il est constitué de deux substances essentielles qui détermineront la sensation du passage de la vapeur dans la gorge (hit) et la quantité de vapeur. Il s’agit de la Glycérine Végétale (VG) et du Propylène Glycol (PG). Chacun de ces ingrédients joue un rôle spécifique.

La VG constitue l’élément à la base des vapeurs. Une forte dose accentue l’épaisseur de la vapeur, mais réduit par contre le goût de l’arôme. Quant au PG, il sert à rehausser le goût et à accentuer le hit. Plus votre base contiendra de PG, plus le goût de l’arôme se fera sentir et plus le hit sera fort. Toutefois, votre base produira moins de vapeur.

De préférence, il vaut mieux éviter les bases d’une concentration de 100 % en VG, car cela pourrait entraîner l’encrassement de votre résistance (atomiseur). Par ailleurs, une concentration de 100 % en PG augmente certes le retour en arôme et rend le hit puissant, mais la vapeur est quasiment absente. Ce qui pourrait entraîner des fuites sur certaines résistantes, en raison d’une faible viscosité. Vous vous demandez donc quelle base choisir ?

Le 50 VG/50 PG est d’après nous le meilleur mélange, procurant une meilleure sensation, avec l’essentiel des deux substances. La concentration en arôme est parfaite, le hit suffisant et la vapeur ainsi que la viscosité moindres, évitant l’encrassement rapide de votre atomiseur. Toutefois, le 20 VG/80 PG est le compromis le plus prisé en France, car le déficit de vapeur et la déshydratation par PG sont compensés par le taux de glycérine peu élevé.

Pour finir, le 30PG/70 VG est destiné aux vapoteurs préférant une forte vaporisation et reste adapté pour une cigarette électronique performante, car la dose élevée de VG rend assez visqueux le liquide. Les bases étant non nicotinées, il vous revient donc d’y ajouter ou non, un ou des boosters de nicotine, afin d’obtenir l’effet recherché.

Le ou les boosters de nicotine

Le ou les boosters de nicotine

La dose maximale de nicotine autorisée dans l’e-liquide est de 20 mg/ml. Les boosters contiennent ainsi 20 mg/ml de nicotine. Toutefois, il est possible de la diminuer à votre guise. Sachez que la dose de nicotine est fonction de votre dépendance. Si vous y êtes dépendant, nous vous recommandons d’opter pour un booster de 18 mg/ml. Moyennement, il est conseillé un taux de 12 mg/ml de nicotine 3 à 6 mg/ml si vous êtes faiblement dépendant et une base sans nicotine si vous n’êtes pas dépendant ou non-fumeur. Bien sûr, le hit sera faible, misez donc sur des saveurs fortes.

Les additifs

Ils sont facultatifs. Leur rôle est d’apporter une note particulière à votre préparation, permettant ainsi de relever le goût de certains arômes, de les ajuster ou de les arrondir. Du frais, du glacial, ou du sucré ? À vous de choisir. Étant donné qu’ils sont généralement puissants, limitez-vous à un dosage de 1 à 3 % dans votre mélange de liquide de base et d’arômes. Comme exemple d’additifs, il y a l’acide malique, le méthyle lactate, le sweetener, la vanilline, etc.

Le ou les arômes

Voici venu l’instant de créativité et de goût. L’avantage est que le DIY offre plusieurs saveurs relatives à chaque personne. Il existe à cet effet 4 familles d’arômes : les arômes menthe, gourmands, tabac et les arômes boissons. Ces arômes varient selon leur concentration. Toutefois, il est conseillé de commencer par un seul arôme par préparation.

En ce qui concerne le dosage, l’arôme devrait faire 10 % de votre e-liquide (7 % en présence d’additif) et la base fait 90 %. Pour un liquide de 10 ml, il faut ainsi un dosage d’arôme de 1 ml à mesurer grâce à la seringue. Cela équivaut à 30 gouttes. Vous pouvez cependant l’augmenter jusqu’à 20 % en réduisant la base en fonction de la saveur recherchée et selon que vous optiez pour un e-liquide non nicotiné.

Au total, vous avez dans votre mélange d’e-liquide, 80 à 90 % de base, 10 à 20 % de base, 1 à 3 % d’additifs selon le cas. Versez-les dans la fiole selon l’ordre voulu, puis agitez-la. Mais manipulez avec précaution la nicotine, puisqu’il s’agit d’un produit dangereux. Il faudra utiliser des gants et des lunettes de protection. Tenez hors de portée les flacons de nicotine.

Quel est le temps de préparation

Quel est le temps de préparation ?

Une fois le mélange effectué, il faudra attendre une demi-heure minimum pour goûter à votre chef-d’œuvre. Néanmoins, certains arômes comme les arômes gourmands et au tabac demanderont un temps de maturation allant jusqu’à 120 jours. D’autres comme ceux à la menthe, au café, à l’anis et à la vanille ne prendront qu’un temps de maturation de 7 à 15 jours. Remuez toujours la fiole avant toute utilisation.

Bonne dégustation !